PARTAGER

L’Uruguay a battu ce dimanche un record mondial : celui du plus grand barbecue organisé. Et cela dans le but de rafler le titre à l’Argentine.

Un record du monde de barbecue pour l’Uruguay

L’Uruguay est entré ce dimanche dans le Guinness des records pour une raison plutôt insolite. Lors d’un barbecue géant, dix tonnes de viandes ont été grillées. Cela fait maintenant une décennie que l’Uruguay se dispute ce titre avec son voisin, l’Argentine. Une petite ville du sud du pays du nom de Minas a donc accueilli l’événement samedi soir. En tout, soixante tonnes de bois et plus de cent cuisiniers ont été nécessaires pour faire rôtir cette viande durant des heures.

barbecue
Crédit photo : Andrik Langfield Petrides – Unsplash

Le barbecue est un sport national aussi bien en Uruguay qu’en Argentine. C’est d’ailleurs ce qui explique que les deux pays se disputent le record depuis tant d’années. Un des cuisiniers de la soirée raconte : « Tout ça, ce n’est pas pour le record Guinness, c’est pour battre les Argentins ». 

La mobilisation de deux cents personnes nécessaire

Le chef du projet a précisé que l’événement était en préparation depuis le mois d’octobre dernier. Les préparatifs se sont accélérés samedi soir alors que plus de deux cents personnes ont aidé à peser, désosser et placer sur le grill les morceaux de viande. Au total, la viande à l’état crue pesait 16,5 tonnes. Pour respecter la tradition locale, censée donner meilleur goût à la viande, cette dernière est cuite avec la peau.

barbecue
Crédit photo : Danny Gallegos – Unsplash

La cuisson a débuté à minuit et aura nécessité en tout quatorze heures durant lesquelles les cuisiniers se sont relayés. À l’issue du barbecue, un notaire a été chargé de peser la viande cuite. L’objectif pour les organisateurs et participants était de dépasser 9,16 tonnes de viande cuite. Après vérification de la pesée, ils sont parvenus à cuire 10,14 tonnes de viande cuite. Des habitants, curieux et visiteurs se sont ensuite réunis pour manger les grillades accompagnées de quelque 4 000 kilogrammes de salade russe.

Source :

Ouest-France