PARTAGER

Les chercheurs de l’Université d’Exeter (au Royaume-Uni) on fait une découverte bien loufoque en cette fin d’année. Respirer des pets serait bon pour la santé, en raison du sulfure d’hydrogène qui disposerait de propriété bénéfiques. Ce dernier pourrait devenir un gaz thérapeutique efficace contre de nombreuses maladies graves.

Kathrin Pie – Pixabay

Utiliser le pet pour des thérapies futures

Dans leur compte-rendu, les chercheurs ont déclaré (à propos du sulfure d’hydrogène) : « Bien que le sulfure d’hydrogène soit connu comme un gaz piquant et malodorant dans les œufs pourris et les flatulences, il est naturellement produit dans le corps et pourrait être un héros de la santé avec des implications significatives pour de futures thérapies pour une variété de maladies ».

On aurait l’impression de lire une blague de mauvais goût et pourtant, les chercheurs de l’Université d’Exeter sont très sérieux et heureux de leur découverte.

Utiliser le pet pour aider à soigner de nombreuses maladies

Le sulfure d’hydrogène a ,comme rôle avéré, celui de protéger les mitochondries (le noyau centrale de nos cellules). En trouvant le moyen de soigner les dommages potentiellement faits sur ces cellules, il serait possible d’amoindrir les risques d’AVC, de certains cancers, d’insuffisance cardiaque, de diabète, d’arthrite, de démence ou de vieillissement prématuré.

Des recherches complémentaires vont certainement être lancées. Peut-être que nos thérapies futures se feront à base de sulfure d’hydrogène. Dans tous les cas, vous n’avez plus besoin de culpabiliser lorsque vous avez une bonne crise d’aérophagie !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz