PARTAGER

C’est l’agence nationale de sécurité du médicament (ou ANSM) qui a publié récemment sa mise en garde contre le finastéride. C’est une molécule que l’on trouve principalement dans un traitement prescrit contre la chute de cheveux. Ainsi, des cas de dépression, voir même d’idées suicidaires (plus rares) ont été observés.

Kaicho20 – Pixabay

Un traitement utilisé par près de 30 000 hommes en France

Le finastéride (ou Propecia / Proscar) est utilisé par près de 30 000 hommes en France, pour lutter contre leurs problèmes de calvitie. Plusieurs effets secondaires importants ont été observés, dont notamment : “des effets indésirables déjà connus sur la libido, des cas de dépression et plus rarement d’idées suicidaires ont été observés chez des hommes qui prennent du finastéride […] Tout changement d’humeur doit conduire à une interruption du traitement et à une surveillance” a ensuite déclaré l ‘ANSM.

Un risque de dépression déjà connu

À la base, les risques de dépression étaient déjà connus et indiqués dans la notice du finastéride 5 mg. Cependant, il semblerait que des cas se produisent même en cas de prise beaucoup plus légère. C’est pour cette raison que l’ANSM a imposé l’ajout de cette mention au médicament “finastéride 1 mg”.

L’Agence européenne des médicaments (ou EMA) a également demandé à ce que tous les documents d’information concernant ce traitement soient modifiés, afin que les professionnels de santé soient au courant du problème. Ainsi, en cas de suivi, ces derniers seront plus à même de déceler des changements d’humeur, un début de dépression ou des idées suicidaires. En cas du moindre symptôme psychiatrique, le traitement devra être arrêté sur le champ.

Source :

LCI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz