PARTAGER

Un bol millénaire, appartenant à la dynastie Song a été vendu aux enchères, très récemment, à un prix absolument faramineux. Ce bol, probablement réalisé entre 960 et 1127 après JC, était utilisé, initialement, pour laver les pinceaux.

Les enchères avaient, au préalablement, été lancées autour de 8 millions d’euros.

Racheté par un magnat de Sangaï

Après des années passées dans les armoires d’un collectionneur privé, ce petit bol millénaire a été mis aux enchères. Malgré la rareté de l’objet (seulement 4 autres bols en céramique de ce type sont recensés chez d’autres collectionneurs privés), le propriétaire ne s’attendait surement pas à ce qu’un homme stoppe toute négociations, avec sa proposition exorbitante de 32 millions d’euros.

En 2014, un magnat de Sangaï, très connu pour ses surenchères absolument inatteignables, avait acheté une coupe à vin, de la dynastie Ming, pour la modique somme de 30 millions d’euros. C’est donc moins que le prix annoncé pour ce bol de la dynastie Song.

Un acheteur qui a préféré resté anonyme

Si l’on connait l’identité de l’acheteur de la coupe Ming (un certain Liu Yigian, ancien chauffeur de taxi devenu financier et – accessoirement – l’un des hommes les plus riches de Chine, ayant construit son propre musée), ce n’est pas le cas de celui-ci.

En effet, il semblerait que ce dernier ait décidé de rester complètement anonyme. Il a même refusé de dire s’il était un Chinois vivant sur le continent ou non.

« C’est un seuil complètement nouveau pour la céramique chinoise et nous avons créé l’Histoire aujourd’hui avec cette pièce », a déclaré, aux diverses journaux présents le jour de l’évènement, Nicolas Chow, vice-président de Sotheby’s Asie.

Sotheby’s Asie est une entreprise de vente d’objets (généralement asiatiques) rares. Seul ses membres sont potentiellement au courant de la véritable identité de ce mystérieux acheteur multi-millionnaire.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz