PARTAGER

Le quotidien anglais Daily Mail a mis en ligne les images exclusives de vidéosurveillance enregistrées le vendredi 13 novembre lors de l’attaque de la pizzeria Casa Nostra

Une séquence vidéo terrifiante de l’attaque perpétrée dans la pizzeria Casa Nostra, dans le 11ème arrondissement, pendant le massacre de Paris a été révélée par le Daily Mail.

Les images exclusives montrent la sauvagerie implacable des terroristes de l’État islamique ainsi que la bravoure extraordinaire et l’instinct de survie de ses victimes potentielles.

La fusillade survenue à 22h34

Les images proviennent de trois caméras de surveillance installées dans la pizzeria Casa Nostra (11ème arrondissement) et montrent l’arrivée du commando djihadiste ouvrant le feu à la kalachnikov sur les clients installés en terrasse et à l’intérieur du restaurant.

La vidéo témoigne de l’extrême violence de l’attaque. On y voit des clients se jeter à terre, s’abriter sous des tables, tandis que les verres volent en éclats et que les employés de la pizzeria se réfugient précipitamment derrière le bar, ou à la cave. L’une des clientes ce soir là, blessée au bras, vient se réfugier à l’intérieur de l’établissement, trouvant refuge derrière le bar avec la serveuse. Une autre cliente, recroquevillée sous une table de la terrasse, a eu extrêmement de chance. L’un des tireurs braque son arme vers elle, mais son fusil semble s’enrayer, il prend alors la fuite, lui laissant la vie sauve.

Salah Abdeslam toujours en fuite

Selon le Daily Mail, cet homme serait Salah Abdeslam, l’homme le plus recherché d’Europe actuellement et suspect N°1 des attentats, qui est toujours en fuite à l’heure actuelle près d’une semaine après les attaques. À noter que Brahim, son frère, figurait parmi les huit djihadistes des attentats de Paris. C’est ce dernier qui s’est fait exploser au Comptoir Voltaire, un bar également situé dans le 11ème arrondissement. Quant à Mohamed, un autre de ses frères, il a été arrêté à Molenbeek en Belgique pour être entendu, mais a été mis hors de cause.