PARTAGER

La révélation de l’ancien sélectionneur de l’équipe de France de football est très surprenante, pourtant, c’est en fait un message pour une bonne cause…

Alors que l’Euro 2016 va débuter dans neuf jours par un match opposant l’équipe de France à celle de la Roumanie, on s’attend à ce que la plupart des français suivent de près les footballeurs de leur pays et notamment les grandes personnalités sportives. Pourtant, on constate avec le plus grand étonnement, que ces dernières laissent des messages contradictoires sur les réseaux sociaux. En effet, Raymond Domenech a annoncé sur son compte Twitter: “Je ne supporte pas les bleus”. Une déclaration très surprenante et qui a suscité de vives réactions. Comment cet ancien sélectionneur peut-il penser une chose pareille ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Le message qui se cache derrière cette phrase

Il s’avère que nous sommes tout à fait d’accord avec lui, et vous risquez d’être également du même avis d’ici quelques secondes ! La vérité, c’est que ce message n’a rien à voir avec l’équipe de France ou le football d’ailleurs. Raymond Domenech a été contacté par l’association Elle’s imagine’nt pour défendre une noble cause. Cette dernière est composée de psychologues, d’avocats et d’assistantes sociales qui luttent contre la violence conjugale. Quand ils parlent de “bleus” il s’agit donc des marques qui apparaissent sur notre peau après avoir pris un coup (contusion, ecchymose). Grâce à cette déclaration – qui apparaît maintenant plus logique – elle espérait dénoncer ces pratiques encore trop présentes dans nos sociétés et c’est réussi !

Une campagne contre la violence conjugale

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, Raymond Domenech n’est pas le seul a avoir pris part à cette campagne. Parmi les autres participants, on retrouve notamment sa compagne Estelle Denis, mais également Franck Leboeuf, Christian Jeanpierre ou encore Camille Combal.

Se servir d’un événement sportif mondial pour mettre en évidence des sujets sensibles est une belle initiative de la part de l’association. Il faut savoir que les violences conjugales touchent de nombreuses familles: en moyenne 1 femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son mari… Il est donc important de lutter contre ce fléau et d’aider les victimes à s’en sortir.

Crédit photo principale : Capture d’écran

Commentaires