Vous êtes pilote amateur et vous souhaitez faire votre premier vol en montagne ? Ce vol sensationnel a tout pour vous séduire. Piloter un avion en montagne vous permet de découvrir différemment certains paysages. Cela dit, le pilotage en montagne nécessite certaines pratiques adaptées aux conditions climatiques notamment. Pour un vol en amateur, il est important de suivre une préparation spécifique. Voici des éléments à connaître avant une telle expérience.

Les bases du pilotage en montagne : ce qu’il faut savoir avant de commencer

La France est célèbre pour ses nombreux paysages montagneux. Entre le Mont-Blanc, les Vosges ou encore le Pic de l’Aigle, le pays compte plusieurs destinations en pleine montagne. Afin d’apprécier au mieux ces sites naturels, tournez-vous vers la location d’un avion privé avec pilote pour faire vos armes. Ces structures disposent d’instructeurs qualifiés qui sont chargés de l’initiation au pilotage en montagne. Avant le démarrage, les apprentis pilotes sont entretenus sur les particularités de cet environnement.

En montagne, le relief crée parfois des illusions qui peuvent perturber la navigation. La perte de référence de l’horizon naturel est un élément auquel doivent faire face les pilotes. La montagne est très exigeante aussi bien pour les hommes que pour les avions. Les cols et les vallées réduisent considérablement les performances de ces appareils.

Contrairement au vol en plaine, l’atterrissage et le décollage en montagne ne sont autorisés uniquement que sur des pistes en pente. À une certaine altitude en pleine montagne, la raréfaction de l’oxygène peut avoir quelques effets sur le corps du pilote. Il est nécessaire que les passagers soient briefés sur ces bases avant le décollage.

pilotage amateur voler en montagne

Quel avion se prêtera le mieux à votre vol en montagne ?

Il est ainsi évident que le vol en montagne nécessite un appareillage spécifique. Tous les avions ne sont pas faits pour résister aux contraintes du milieu montagnard. Pour un vol amateur dans la montagne, l’ULM (Ultra-Léger Motorisé) peut très bien faire l’affaire. L’ULM est en effet un aéronef monoplace ou biplace équipé d’un moteur qui peut être thermique ou électrique. Avec une masse à vide de 305 kg, cet engin est capable de voler jusqu’à 1500 m d’altitude. Précisons que l’ULM n’est pas conçu pour voler sur de grandes distances. En revanche, cet avion a les performances requises pour un baptême de l’air dans la montagne. Sous le suivi d’un pilote professionnel, vous aurez une vue à 360° sur les paysages environnants depuis le ciel. Ajoutons que le pilotage d’un ULM se fait sans turbulences.

Pour acquérir les bases du pilotage en montagne, le Jodel D140 fait partie des avions les plus adaptés. Communément appelé mousquetaire, cet appareil peut atterrir sur les plaines comme sur les pistes de ski.

Le D140 est un avion de tourisme très utilisé par l’armée de l’air en raison de ses performances. Qu’il soit biplace ou quadriplace, le Piper PA-28 peut également servir à découvrir la magie du pilotage en montagne.

Une préparation spécifique pour le vol en montagne

Afin de réussir votre baptême de l’air en montagne, vous devez suivre une préparation optimale. Pendant la phase théorique, les mesures de sécurité sont les premiers éléments à connaître. Avant le décollage, les instructeurs vont s’assurer que vous êtes équipé du matériel approprié. Il s’agit globalement d’un casque audio, de vêtements chauds, de chaussures de randonnée et de lunettes de soleil. La veille du vol, nous vous conseillons de dormir suffisamment, de vous hydrater assez et d’éviter la prise de stupéfiants. Selon l’appareil prévu pour le vol, les mesures de sécurité peuvent sensiblement varier.

Dans tous les cas, un briefing sera fait dans le but de vous enseigner les techniques de vol adaptées. Habitués à ces situations, les pilotes professionnels sont en mesure de vous prodiguer des conseils pour estomper toutes vos craintes. La disponibilité visuelle, l’analyse des paramètres de vol (plan, vitesse, altitude) et la réactivité immédiate sont quelques aspects intégrés dans la théorie.

L’importance de gérer les conditions météorologiques

En montagne, les avions sont soumis à des contraintes particulières. Pour cette raison, les conditions météorologiques doivent impérativement être maîtrisées. En effet, la veille du vol, les pilotes consultent les paramètres climatiques de la zone à survoler. L’objectif est d’évaluer la praticabilité de l’itinéraire prévu. Cela permet de choisir le parcours le plus confortable pour les passagers.

Dans le cas d’une première expérience en montagne, cet aspect est encore plus important au risque de laisser un très mauvais souvenir aux candidats. Sur les sites spécialisés, les instructeurs peuvent aisément accéder aux prévisions météorologiques du jour du vol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici