Que ce soit lors d’un mariage, d’une fête nationale ou encore du Nouvel An, il est fréquent de clore la soirée avec un feu d’artifice. Grâce à ce spectacle époustouflant, les organisateurs sont assurés de rendre leurs événements mémorables. Il est cependant important de respecter les consignes strictes qui entourent sa fabrication et son utilisation afin de profiter du spectacle en toute sécurité.

Les caractéristiques et modèles de feux d’artifice

Rappelons tout d’abord ce qui définit un feu d’artifice. Il s’agit d’un objet pyrotechnique fabriqué avec des matières ou substances explosives qui ont pour objectif de produire :

  • des sons,
  • une détonation,
  • des effets de lumière de différentes couleurs.

Les feux d’artifice sont classés en quatre catégories suivant leur niveau croissant de dangerosité et de nuisance sonore. On distingue ainsi les feux d’artifice F1, F2, F3 et F4. Un feu d’artifice peut représenter une ou plusieurs animations pour égayer la soirée. Cela peut-être des effets de gerbes d’étoiles, comète, chandelle ou encore feuille-morte pour sublimer le voile nocturne.

Il est donc recommandé de s’adresser à un spécialiste qui pourra vous guider parmi les différents modèles disponibles sur le marché. Professionnel ou particulier, si vous souhaitez embellir le ciel au cours d’une soirée, le savoir-faire de Pyroshop sera indispensable pour sélectionner vos feux d’artifice et accessoires pyrotechniques.

Qui peut tirer un feu d’artifice ?

Suivant les articles 3, 4 et 6 du décret 2010-580 du 31 mai 2010, relatifs aux articles pyrotechniques de divertissement et de théâtre, l’utilisation des feux d’artifice varie en fonction de ces catégories. Les feux de catégorie F1, la plus petite classe d’artifice, peuvent être mis à disposition d’une personne âgée d’au moins 12 ans.

En revanche, les catégories F2 et F3 sont réservées aux personnes majeures et requièrent d’obtenir une autorisation préfectorale.

Enfin, la catégorie F4 ne peut être détenue et utilisée que par une personne majeure titulaire d’un certificat de qualification F4.

tir de feux d'artifice, pyrotechnie

Renseignez-vous sur la réglementation autour des feux d’artifice

La législation en vigueur n’impose aucune autorisation de la mairie avant l’emploi d’un feu d’artifice sur un domaine privé. Cependant, il est utile d’avertir les autorités communales, car la région peut être soumise à un décret ou un arrêté interdisant l’utilisation d’articles pyrotechniques. Toutes les personnes qui bravent cette interdiction s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €.

Les voisins doivent également être informés, en raison des détonations produites par les feux. Par ailleurs, l’organisateur a l’obligation de faire une demande d’autorisation à la mairie lorsque le spectacle se déroule sur un espace public. Sans la pièce justificative délivrée par l’Hôtel de Ville, l’utilisateur se met dans une situation d’illégalité. Il s’expose à 10 000 € d’amende et 10 ans de prison pour tout dommage causé.

Combien coûtent les feux d’artifice ?

Comme tout article soumis à la vente, le prix d’un feu d’artifice varie suivant la marque et les produits utilisés pour la fabrication. On retient cependant que le coût minimum est d’environ 3 € pour les plus petites catégories. Il existe des packs d’artifices proposés par certains organisateurs pour vos cérémonies dont le prix avoisine aisément plusieurs centaines d’euros. La beauté du spectacle dépend donc du budget que vous y mettez.

À condition de respecter les règles d’utilisation des feux d’artifice, il vous sera facile de trouver des feux convenant à votre budget et vous pourrez alors partager un spectacle époustouflant avec votre famille et vos invités.

Ne ratez plus les news les plus insolites et lifestyle grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici