Légaliser le cannabis thérapeutique en France ? Une réalité finalement pas si éloignée. De plus en plus envisagée par les autorités, la légalisation du cannabis dit à usage médical est depuis longtemps réclamée par les associations de malades. Une grande étude va prendre place cette année afin de faire avancer (ou non) les décisions du gouvernement.

La législation française autour du cannabis

S’il est au cœur de nombreux débats depuis plusieurs années en France, le cannabis reste strictement interdit dans notre pays. Que l’on parle de détention, de consommation ou de vente, le cannabis est reconnu comme une drogue, au même titre que la cocaïne et l’ecstasy. Il faut également préciser que faire pousser des graines de cannabis n’est pas autorisé (pot ou jardin) : il est interdit de cultiver des plants contenant des taux supérieurs à 0,2% de THC. Cependant, la législation autorise la circulation des graines de cannabis et leur commerce entre les pays de la zone européenne.

Qu’en est-il dans les autres pays ?

D’autres pays ont une relation tout à fait différente avec le cannabis. Formellement prohibée en France, la consommation de cannabis est autorisée par une trentaine de pays dans le monde. En 2013, l’Uruguay devient le premier pays au monde à légaliser le cannabis. Il existe bien sûr quelques subtilités. Par exemple, en Italie, il n’est pas interdit de consommer du cannabis. Ce qui est illégal, en revanche, c’est d’en avoir plus de 5 grammes sur soi. Les Pays-Bas obéissent aux mêmes types de règles. À l’instar de l’Italie, une amende est assignée à la personne qui possède plus de 5 grammes sur lui. Aux États-Unis, la loi dépend de l’État dans lequel on se trouve. Si certains États possèdent une politique stricte concernant le cannabis, d’autres comme le Colorado, l’Oregon, la Californie ou bien le Nevada tolèrent un usage récréatif.

Une étude mise en place dans les mois à venir

Pour l’année 2021, le gouvernement français a annoncé le lancement d’une étude sur le cannabis à usage médical uniquement. Cette expérimentation concerne des personnes atteintes de maladies graves (cancers, scléroses en plaque, certains cas d’épilepsie…). 3000 individus au total doivent prendre part à cette grande étude. Les patients seront amenés à consommer le cannabis sous forme d’huile, de gélules ou de fleurs, pendant environ deux ans. L’objectif ? Faire évoluer notre politique de santé publique en matière de cannabis thérapeutique.

Ne ratez plus les news les plus insolites et lifestyle grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !